IRONMAN VICHY 2019

Gagner ce n’est pas terminer à la 1e place, ce n’est pas de battre les autres. C’est le dépassement de soi même, surmonter son corps, ses limites et ses craintes.
Gagner veut dire se dépasser et transformer ses rêves en réalité …
Voilà le résumé de ma journée du 25 août 2019… !

Vendredi 23… je récupère le package puis direction la pasta party pour le briefing où ma pepette prend bien des forces pour son we!
Samedi matin préparation des sacs transitions et du vélo puis un repas de famille «soft» pour moi avant de rejoindre Vichy et le parc à vélo. Et là, mon esquadrille du we me rejoint ! Blandine, Sonia, Philippe et Matéo ! Resto, dodo a Vendat chez une excellente hôte pour 5 heures … 4h15 tout le monde se lève avec moi! Petit dej, natte, tatouages qui tiennent jamais après la combi 🤦‍♀️ et on décolle … les filles me déposent dans les embouteillages et Philippe m’accompagne jusqu’au parc … je vais gonfler mes pneus et la ça y est le stress monte … quelques minutes avant le départ c’est le moment de mettre la combinaison, faire les derniers bisous à mes anges gardiens qui ont fait un t shirt dédicacé et une banderole monstrueuse 🤩! Et bien sûr prendre les dernières recommandations du coach qui a l’air d’y croire beaucoup plus que moi (comme d’habitude!)🙊
6h30 … 1e départ … je compte partir dans le sas 60/63’ donc je m’y tiens et me voilà qui saute vers 6h35! il fait sombre pendant un bon moment mais je ne stresse pas, je pose ma nage, ne cherche pas à aller plus vite, il y en a pour un moment quand même et je suis pas échauffée… vers 1500 je regarde l’heure je me dis que je suis pas en avance mais j’en double donc je continue à garder le même rythme et finalement les 20 dernières minutes passent toutes seules et je sors 2è en 1h01 à peine ! Contrat rempli en nat ..😁
direction les sacs de transition, et là! un peu moyen en efficacité! Pas trop habituée à avoir tout en vrac dans un sac mais ça se fait doucement mais sûrement ! Je m’équipe pour le vélo et mets les affaires de nat dans le sac avant de filer récupérer mon vélo ! C’est parti pour une longue ballade en montagne bourbonnaise !!
Dès le départ, je sens que les jambes sont pas trop mal alors je prends un bon rythme sans me faire mal car la route est longue … 15 bornes et la bosse de st Yorre arrive, mon élément … je redescend pas trop mal 😊 et c’est parti pour les 3 boucles ! Une fille de ma catégorie me double au début (c’est elle qui gagne au scratch!) et je suis 3e du circuit pendant 145 kms … du coup j’ai le droit au motard qui me filme pendant 10 bornes et au photographe qui tente des clichés de mon Nova! A 145 kms, Alice qui termine 2è et que j’avais vu à l’Alpe me passe avec des mots d’encouragements et je me fais doubler une autre fois à 20 kms de la fin… mais je m’étonne du rythme que j’arrive à garder et de la moyenne donc je continue!
Mes supporters sont là à Cusset avec la banderole, Thibaut et Rémi dans les côtes dans et après Cusset, le Coach qui bouge et me voit deux fois par tour et Stéphanie de Clermont tri, arbitre qui m’encourage régulièrement sur sa moto en passant à côté !
La bosse de Cusset au 3e commence à piquer tout de même mais je maintiens une bonne allure finalement ! Le coach me dit de mettre des braquets faciles 20 bornes avant la fin et je l’écoute “un peu”🙊
Au final un vélo où je me suis fait plaisir, je n’ai presque pas vu les heures passer, j’établis une moyenne dont je ne me pensais pas capable et ah oui quand mm ! j’ai enfin réussi à me ravitailler sans m’arrêter ! Il fallait le préciser 😂
J’arrive vers le parc et les copains sont là juste avant pour se casser la voix encore un peu ! Je pose le vélo, en 5è position dit le speaker! et c’est reparti pour le sac de transition … vite vite le change, je pose casque gants contre baskets et visière car une envie pressante 💩se fait ressentir depuis presque 1h30 sur le vélo mais j’ai patienté … et malheureusement ce ne sera que le début!
Après la pause wc, voilà le plus difficile qui commence pour moi … mon premier marathon et après tout ça … ! et là aïe la tête a du mal à suivre ! Je me demande comment je vais faire pour courir 4 tours alors que j’ai déjà envie de marcher !!! Mais les copains ont été malins 😈Martial, Maud, Julien, Maud, Cédric, mes pepettes Zoé et Sarah sont dans les 3 premiers kilomètres ! Et surprise Jean Louis et Nadia du club, en tandem … et là je me dis que je vais avoir un super soutien psychologique avec l’expérience de JL! Le coach bien sûr qui se ballade pour me voir 2/3 fois par tour… et qui a le droit a une tête de déterrée la plupart du temps (il est là pour ça aussi 😆😂) … et bien sûr mon équipe de choc vers le 4è qui crie tellement fort qu’on les entend encore 500m plus loin ! Je passe donc le début de ce premier tour comme je peux jusqu’à la 2è envie 💩 ! Au ravito du 6è, je dois m’arrêter … et je repars beaucoup plus légère ! Thibaut et Rémi sont à nouveau là pour la fin du tour et j’entame mon 2è tour avec un meilleur moral, j’essai de penser à tout sauf à ce qu’il me reste à parcourir et cela fonctionne plutôt bien ! Val et sa famille, Olivier et Nadine, Cécile et Jade sont vers l’aire d’arrivée, JL et Nadia me lâche pas donc je cours ! Début du 3è, début des crampes aux mollets… elles guettent mais ne se déclenchent pas en courant sur les talons … pas terrible mais on fait comme on peut ! Et comme ça faisait plus d’une heure que j’étais bien, il fallait bien un autre rebondissement 💩! Du 27 au 29è, la ligne droite est interminable pour atteindre le ravito et le toilette ! Et bien sûr, deux messieurs devant moi donc j’ai pas mis longtemps à réfléchir, j’ai trouvé un coin tranquille entre deux immeubles … oups je dois pas être la seule de toute façon! Maintenant il reste un tour … et là ma famille !! ma puce, mon papa, ma soeur, mon filleul… ça rebooste !!! Même si les jambes commencent à faiblir, je continue l’objectif visé avec le coach… courir même doucement et ne m’arrêter qu’aux ravito… je continue coca/eau/orange et me mouiller un max à chaque fois pour supporter les 33/35 degrés… les copains sont tous partis vers l’arrivée… sauf mes bikers Thibaud, Julien, JL et Nadia qui sont là pour m’empêcher de fléchir à partir du 37è où les crampes arrivent partout … adducteurs, quadri, mollets…. bref je ressemble à un pingouin 🐧 qui essaie de courir!!! mais comme dirait JL “les crampes on en meurt pas et ça empêche pas de courir!” avec ça et Nadia qui me crie de continuer à courir t’as pas le choix ! Et j’y arrive …. sur ce tapis pour la 4è fois … la dernière … la tête a compris et du coup ne réfléchis plus car les crampes se mettent partout et je cours n’importe comment pour franchir cette ligne tant bien que mal, taper dans les mains de ma pepette, des copains, sourire et entendre “Amandine you are an Ironman!!!!” 🤩en 11h16 et 18 secondes ! Me voilà au bout de cette aventure plus qu’heureuse de mon temps final !

MERCI A TOUS …. en particulier à mon coach …. sans votre énergie, je n’en serais pas là!

Pour mon 1er Ironman …
14è fille sur 204 (4e française)
5è de ma catégorie /32
236è sur plus de 1450 partants…
nat en 1h01
vélo en 5h57 🤩🤩
marathon (enfin 40 kms seulement 🙊 ) en 4h07… beaucoup à apprendre encore !